Espace publicitaire
Français English Deutsch Arabic Russian 

Offre Touristique du Cameroun !

Les splendeurs naturelles du Cameroun d'entrée de jeu amènent à dire que le pays est un délice sur le plan touristique. Et ce n'est pas tout. Ceci est valable sur tous les autres aspects qui donnent à la diversité de ses richesses touristiques d'être une pépite sur le plan continental voire même mondial et chemin faisant d'être une destination touristique irrésistible. Mentionnons avec raison les sites potentielles et réelles, les paysages, la faune, la flore, les vestiges historiques…

Depuis la côte jusqu'à l'extrême-nord, les dix provinces du Cameroun inondent les curiosités et les facteurs de la demande touristique mondiale de ses merveilles. Que se soit sur le plan psycho- sociologique, socio-économique ou bien sur le plan de l'influence attractive de l'offre touristique du pays comme destination.

offrez-vous l'excellence :

La faune

Cliquez pour agrandir l'imageLes savanes du Nord Cameroun abritent l'une des populations d'animaux sauvages les plus riches et variées d'Afrique.

Avec ses parcs nationaux, le Nord constitue l'endroit idéal pour découvrir la faune africaine.

Les touristes pourront y observer et photographier de magnifiques animaux vivant en toute liberté dans leur milieu naturel.

Le lion, roi de la savane, est le symbole du Cameroun. Les grandes forêts denses du sud et les grands fleuves qui traversent le pays constituent de véritables sanctuaires pour de nombreuses espèces d'animaux comme les gorilles par exemple.

Les excursions dans ces régions permettent de découvrir toutes les richesses de l'Afrique équatoriale.

De nombreuses excursions sont possibles au départ des grandes villes : découverte des parcs nationaux, découverte du patrimoine culturel et historique, découverte des sites écotouristiques.

La flore

Le Cameroun abrite toutes les variétés d'arbres et d'arbustes :
Depuis la forêt luxuriante du sud, où poussent allègrement l'okoumé, l'ébène, le parasolier, le fromager, le sapeli, etc., en passant par la savane du centre avec ses hautes herbes et ses arbres épars, jusqu'au Nord où la végétation est pré-désertique, le Cameroun est un livre ouvert sur la botanique africaine.
  • Le Jardin Botanique de Limbé dans la région du sud-Ouest, lieu privilégié d'évasion et de recherche accueille de nombreux visiteurs tous les jours.
  • La réserve du Dja, à cheval entre la région du sud et la région de l'Est, Patrimoine Mondial, est la plus grande réserve du Cameroun, où en plus de sa richesse et sa diversité en flore, dispose de nombreuses espèces animales.

La Réserve du Dja a été érigée par l'UNESCO au titre de Patrimoine Mondial de l'Humanité. Possédant une superficie de 5.260 kms², elle est bordée par la rivière Dja, avec des villages abritant une population d'environ 8.000 personnes.

C'est une réserve de faune à la diversité biologique importante: on y dénombre plus de 100 espèces de mammifères, plus de 320 types d'oiseaux et 1500 espèces de plantes.

Les principaux « colonisateurs » de cette réserve sont les Pygmées, réputés « grands sorciers », qui mènent depuis fort longtemps une existence loin de toute influence moderne. Ce peuple, Hommes de petite taille, et n'ayant pour seule parure qu'un cache sexe constitué pour l'essentiel de feuilles d'arbres sélectionnées, vit essentiellement de la chasse et de la cueillette.

Le parc national de la Lobéké, intégré au bassin du Congo, le parc national de la Lobéké est situé à l'extrême Sud-est du Cameroun. Il couvre une superficie de 217 854 ha et est contigu à deux autres parcs nationaux en République de Centre Afrique (Parc National de Dzanga-Sangha) et en République du Congo (Parc National de Nouabalé-Ndoki) avec lesquels il forme le tri-national de la Sangha (TNS), initiative de conservation transfrontalière de la biodiversité et classé patrimoine mondial de l'UNESCO. Le parc national de Lobéké est très intéressant parce que l'on y trouve continuellement des petites « baï » ou clairières forestières qui attirent une diversité faunique importante constituée de grands mammifères à savoir, gorilles, chimpanzés, éléphants, buffles ou antilopes. La Lobéké dispose en effet d'une biodiversité variée et très riche en ressources fauniques et floristiques On y a recensé 45 espèces de mammifères, 305 espèces d'oiseaux (on observe beaucoup plus les perroquets en particulier), 18 espèces de reptiles, 16 espèces d'amphibiens, 134 espèces de poissons, 215 espèces de papillons, 764 espèces de plantes appartenant à 102 familles.

Les plages de Kribi, avec une ouverture sur l'océan atlantique de quelques 400 Kms, les plages naturelles et sablonneuses, les îles, les végétations de mangrove, les baies pittoresques et les chutes de la Lobé font du Sud et du littoral camerounais des hauts lieux du tourisme balnéaire.

L'agrotourisme

Cliquez pour agrandir l'imageL'agriculture a longtemps été le moteur de l'économie Camerounaise.
La culture de la banane, les plantations de thé, de palmiers à huile et de canne à sucre, représentent la plus grande partie de cette activité. Vous pourrez visiter les unités de production que l'on retrouve dans tout le pays.

Des circuits permettent de découvrir tous ces produits que l'on retrouve sur tous les marchés du monde.

L'Agrotourisme se pratique au Cameroun dans les régions du Littoral et du sud-Ouest, où des étendues d'exploitations agro-industrielles s'étendent à perte de vue (ananas, banane, etc.). 

Parcs Nationaux

Cliquez pour agrandir l'imageLe Cameroun comprend divers parcs nationaux répartis sur tout le territoire :
  • Le parc de WAZA (170 000 ha) : lion, girafe, éléphant, cob, autruche, damalisque, guépard, waterbuck, etc… C'est le plus célèbre du Cameroun et l'un des plus spectaculaires en Afrique francophone. Situé à l'extrême nord,à 120 km de Maroua, c'est un havre de paix pour les fauves et autres espèces animales ainsi que pour de nombreuses variétés d'oiseaux. C'est un parc à découvrir absolument.
  • Le parc de BOUBA NDJIDAH (220 000 ha) : rhinocéros, lion, élan de Derby, éléphant, etc… Situé dans la région nord est, à 270 km de Garoua, c'est le territoire du rhinocéros.
  • Le parc de la BENOUE (180 000 ha) : hippopotame, élan de Derby, hyène, panthère, etc… Au centre de la région nord, à 170 km de Garoua , c'est le lieu de prédilection des plus grandes antilopes connues : les élans de Derby.
  • Le parc du FARO (33O 000 ha), à 225 km de Garoua : rhinocéros, buffle, éléphant, guib harnaché, girafe, etc… Le nord ouest de la région regroupe nombre de grands animaux.
  • Le parc de KALAMALOUE (45 000 ha), sur la route de Kousseri à l'Extrême-Nord, présente surtout un intérêt pour les amoureux de botanique.
  • Le parc de MOZOKO GOKORO (1 400 ha) : c'est un parc extraordinaire par sa richesse en espèces végétales et animales. Il est situé, dans le Département du Mayo Tsanaga, région de l'Extrême-Nord.
  • Le Parc National de KORUP est situé dans la province du Sud-Ouest. Couvrant une superficie de 1259 km², il est considéré comme l'une des plus vieilles et plus belles forêts tropicales du monde. Korup a survécu à l'ère glaciaire, d'où la richesse de sa flore et de sa faune qui en font un véritable trésor écologique.
  • Le parc de LOBÉKÉ (4 300ha), réserve forestière et animalière à l'Est du pays, c'est un des rares sanctuaires à abriter des gorilles.
  • Le parc de CAMPO MA'AN (au sud du pays) : éléphants et chimpanzés y ont élu domicile, profitant de la forêt luxuriante.

Les réserves naturelles
En dehors des parcs nationaux, le Cameroun propose de nombreuses réserves pour la faune africaine :
PANGAR-DJEREM, DJA, KIMBI, MBI CRATER, DOUALA EDEA, KALFOU, LAC OSSA, SANTCHOU, BAFIA.

La réserve du DJA est le sanctuaire des gorilles et des chimpanzés… l'on peut aussi y observer diverses autres espèces animales et végétales.

Autres
En règle générale des possibilités de découvertes et d'évasions s'offrent un peu partout à travers le pays y compris à proximité des villes.

Les beaux paysages de l'Ouest et du Nord se prêtent aux pique-niques. 

L'écotourisme 

Cliquez pour agrandir l'imageLe pays regorge d'importants sites écotouristiques parmi lesquels :
  • Les montagnes
  • Les lacs
  • Les chutes d'eau
  • Des grottes
  • Des vestiges archéologiques
  • Ainsi que de fortes potentialités pouvant être transformées en produits écotouristiques.

L'Ecotourisme est pratiqué dans les localités de Campo et sur les plages d'Ebodjé à travers la protection des tortues marines. Le parc national de Campo Ma'an avec les plages naturelles de Campo Beach, où des infrastructures touristique ont été construites (écolodges, pistes de vision, etc.) sont une attraction pour les touristes.

L'Ecotourisme se pratique également au Mont Cameroun et dans les aires protégées (réserves de Lobeké, du Dja, etc.).

D'autres sites très favorables au Trekking existent tels que :
  • Les Monts Bamboutos
  • Le Parc National de la vallée du Mbéré
  • Les Monts Atlantika dans la région du Nord
  • Les Monts Manengouba dans la région du Littoral, etc.

Le site touristique d'Ebogo est très propice à la pratique de l'écotourisme. C'est un site naturel situé en pleine forêt équatoriale dans la réserve forestière de Mbalmayo, région du Centre, à 70 km de Yaoundé et à 20 km de Mbalmayo sur l'axe Mbalmayo Ebolowa.
Il est riche en biodiversité.

Plusieurs activités y sont pratiquées : excursions en pirogues sur le Nyong, pêche sportive, excursion sur le sentier botanique à la découverte de diverses essences tropicales (exemple de l'arbre tri-centenaire), des papillons et insectes très rares.

L'artisanat

L'artisanat du Cameroun tire sa richesse de la présence de nombreuses ethnies et d'autant de cultures et de traditions.

L'artisanat au Cameroun est très riche et aussi diversifié que les cultures qui peuplent le pays, vous trouverez au Nord, des objets faits de cuir, sacs, chaussures, des bijoux faits de perles ou d'argent également de nombreux tissus. À l'Ouest, ce sera plutôt des masques et statuettes en bois, des sculptures représentant des animaux comme éléphants, etc., des meubles, mais aussi des figurines en bronzes et des bijoux. Dans le sud du pays, l'essentiel étant la poterie et quelques masques. Vous trouverez un panel complet de cet artisanat local à Yaoundé au Carrefour de l'intendance appelé aussi carrefour artisanat.

Vous pourrez admirer la dextérité des artisans et faire l'acquisition d'objets d'artisanat :
  • masques,
  • figurines,
  • statuettes,
  • cuirs,
  • peaux
  • et tissus locaux.
Le palais du Sultan Bamoun de Foumban, de renommée internationale, contient un musée riche et très intéressant reflétant l'histoire du peuple Bamoun. Un des lieux les plus fréquentés ici est sans nul doute, la rue des artisans où se développe au quotidien, l'artisanat Bamoun, basé sur la sculpture en bronze, en métaux divers, ainsi qu'une forte pratique de la poterie.

Le Centre artisanal de Djingliya à 10 km de la ville de Mokolo dans la région de l'Extrême-Nord est d'accès facile, il offre un stand d'exposition et de vente d'objets d'art.

Le musée d'art local et le centre artisanal avec sa tannerie font de la ville de Maroua l'un des attraits touristiques importants du pays. 

Art et culture

Cliquez pour agrandir l'imageVéritable carrefour de l'art et de la culture africaine, le Cameroun compte plus de deux cents ethnies, qui font toute la richesse du patrimoine artistique et culturel du pays.

Contrées architecturales et culturelles, l'Ouest  et le Nord vous accueillent dans leurs traditions et chefferies majestueuses, qui commémorent les chefs locaux, l'artisanat, le mode de vie et les coutumes locales. Une identité culturelle originale et ancestrale impressionnante.

Le peuple Bamileké, très entreprenant, travailleur et dynamique, qui a su bâtir sa fortune sur l'économie agricole. Il est très attaché à ses racines; respecte et entretient des traditions ancestrales millénaires, et pratique encore de nos jours le culte des crânes. C'est l'un des rares peuples du Cameroun à avoir su préserver sa culture authentique, loin de toute influence moderne.

Foumban, en «pays» Bamoun, est une grande "fédération de peuples" qui a forgé son unité au cours des siècles. Deux cents ethnies, les Tùe, qui soumises par la ruse ou la force sont devenues Bamoun, parlant une seule langue.
Les Bamoun sont dirigés par un Sultan-Roi, une appellation qui émane du fait de sa population composite, constituée de Musulmans et de Chrétiens. C'est un peuple de grands artisans qui travaille le bois, le bronze, le cuivre… tout comme une grande partie des peuples des Grassfields comme à Bafut dans la région du Nord-ouest. Le royaume Bafut qui a été établi il y a environ 500 ans est l'un des plus importants de la région du Nord-ouest.

Les Bafut sont d'origine semi Bantou - Tikar qui ont émigré de l'Adamaoua et se sont installés à Bamenda au 15ème siècle. Mfor Feurlu fonda le royaume par l'unification des deux villages Bukari et Mbebili qu'il appela Ba Feurlu. C'est la colonisation allemande au 19ème siècle qui transforma cette appellation en Bafut, suite à une mauvaise interprétation.

Le peuple Koma, réputé pour son mode de vie authentique en zone montagneuse, est unique en son genre. Les Koma, cultivateurs réfugiés dans les Monts-Alantika (« Allah Ntikan » qui signifierait en langue locale "atteint par Dieu seul") sous la poussée de l'invasion Peulh, ont conservé une civilisation ancestrale, loin des axes majeurs de communication.
Dans ce sanctuaire culturel, ce peuple, simplement vêtu de cache-sexe, réinvente chaque jour le feu, grâce à la magie du silex.
La température aux Monts Alantika atteint parfois les 5 degrés, et le soleil caniculaire qui s'abat sur ces montagnes constitue en saison sèche, un frein considérable pour l'agriculture. Sel, riz, et autres denrées, sont entre autres des présents qui font plaisir aux montagnards Koma. Il est déconseillé de leur offrir des vêtements, de peur de les acculturer et de contribuer fortement à la dévalorisation de leurs traditions.

Pygmées, bantous, soudanais, arabo-berbères, et bien d'autres forment cette extraordinaire mosaïque de population, dont chaque partie apporte ses traditions, son art, sa musique.

Le “Ngondo” et le “Mpo'o” sur la côte, associent danses, magie, déguisements et courses de pirogues.
Les “funérailles” dans l'ouest et le nord, donnent lieu à de grandes cérémonies très colorées, en l'honneur des défunts.
Lors des “fantasias” au nord, on peut assister à de superbes cavalcades colorées.
Les danses “buma” sont typiques des pygmées du sud de la forêt équatoriale.

Masques, statuettes, instruments de musique, tout concourt à perpétuer les rites et traditions immémoriaux du continent africain.

Sports et loisirs

Cliquez pour agrandir l'imageAvec ses 400 km de côte, le Cameroun est un lieu privilégié pour les activités balnéaires et les sports nautiques.

Un climat doux tout au long de l'année, des plages de sable fin, l'océan à quelques pas :
tout participe à faire de votre séjour un moment inoubliable.

Pour les amateurs de pêche au gros les eaux poissonneuses feront le plaisir des plus avertis.

Les activités de pêche sportive et les loisirs se pratiquent durant toute l'année.

La région de Kribi est une véritable riviera camerounaise, propice au farniente. De grands plages de sable blanc s'étendent à perte de vue, bordées de splendides cocotiers. Le mélange entre l'Océan et la forêt équatoriale est envoûtant.

Un site unique au sud de Kribi surprendra les plus blasés : les chutes de la Lobé, rivière qui se déverse directement dans l'océan en une série de cascades et plus loin, deux villages de pêcheurs typiques, Eboudja et Ebodjé, où les pêches sont quasi miraculeuses.

A partir de la Lobé, des pirogues vous emmèneront à la découverte des pygmées de la forêt équatoriale.

Golfs
Les amoureux de golf trouveront quatre magnifiques parcours à Yaoundé, Douala, Kribi et Tiko sur la côte de Limbé. 

Bon à savoir

Formalités d'entrée
Un visa touristique est délivré par les représentations diplomatiques et consulaires camerounaises aux ressortissants étrangers venant effectuer un voyage d'agrément.
Sa validité est de 30 jours non renouvelable, avec plusieurs entrées et sorties possibles.
Les touristes en provenance de pays où le Cameroun n'est pas représenté peuvent obtenir ce visa au poste frontière de leur lieu d'entrée (idem pour les touristes en voyages organisés).

Les pièces requises pour un visa touristique sont :
  • Un passeport en cours de validité
  • Un billet d'avion aller / retour
  • Un certificat international de vaccination (fièvre jaune)
  • Deux photos d'identité récentes
  • Un certificat d'hébergement ou une réservation d'hôtel
  • Un formulaire de demande de visa retiré dans un consulat ou simplement demandé par courrier, rempli et signé ; joindre une enveloppe avec votre adresse et affranchie pour le retour. Les timbres fiscaux sont vendus aux consulats.

Santé
Un certificat international de vaccination anti-amarile est exigé. Il est vivement recommandé de se prémunir contre le paludisme avant le voyage. Les animaux de compagnie sont également soumis aux formalités sanitaires d'usage concernant la rage notamment. Le Cameroun dispose de structures sanitaires de haut niveau avec des hôpitaux de référence à Douala et Yaoundé et une bonne couverture sanitaire sur l'ensemble du territoire national.

Douane
Le touriste bénéficie du régime d'importation temporaire en franchise des objets à usage personnel suivants : bijoux de moins de 500g, vêtements et linge, chat et chien, deux appareils photographiques de format réduit avec 10 rouleaux de pellicules par appareil, une caméra de format réduit avec 10 bobines, un téléviseur et un récepteur radio portatifs, un magnétoscope portatif, une paire de jumelles, menus objets de camping et articles de sport, articles de toilette, voiture d'enfants, trois litres de vin, un litre d'apéritif ou d'alcool ; 500g de tabac ou 400 cigarettes ou 125 cigares.

Pour les armes et munitions de chasse, il est exigé une licence d'importation.
Pour l'exportation des produits d'origine animale : obtenir l'autorisation de l'administration chargée de l'environnement.
Pour l'exportation des objets d'art (en bois et en fer, etc…) : s'adresser à la Chambre de Commerce, d'Industrie, des mines et de l'Artisanat.

Timbre d'aéroport
Le timbre d'aéroport au départ du Cameroun est de : 10 000 FCFA soit 15.50 € pour les vols internationaux, 1 000 FCFA soit 1.6 € pour les vols intérieurs.

Monnaie / change
Le franc CFA a une parité fixe avec l'euro, soit 1 € = 656 FCFA
Les banques sont généralement ouvertes à la clientèle de 7h à 15h.
Le change n'est possible que dans les établissements bancaires, les grands hôtels et certaines agences de tourisme.
Les grands complexes hôteliers acceptent certaines cartes de crédit.

Prises de vues photographiques
Dans les grandes villes comme sur l'ensemble du territoire camerounais, les prises de vues photographiques sont libres à l'exception des palais présidentiels, aérodromes, des zones et installations militaires, des personnels de sécurité et de la défense et des situations susceptibles de nuire aux mœurs et à la bonne réputation du pays.

Lors de manifestations officielles et pour les prises de vues commerciales, il est recommandé de contacter le ministère de la communication pour obtenir un “special pass”.
Photographier à l'intérieur des parcs nationaux est soumis au paiement de droits fixés par appareil.
Il est recommandé d'obtenir leur consentement quand il s'agit de photographier ou de filmer des personnes.

Transport urbain et inter-urbain
Le taxi de ville en ramassage coûte 200 FCFA, soit 0.30 €.
Pour une course individuelle en ville, le prix est à débattre mais en général, il est de 1 500 FCFA (2.30 € au minimum ). Une course pour l'aéroport coûte 3 500 FCFA (5,5 €) dans la journée et 5 000 FCFA (8 €) la nuit au-delà de 18 h.
Un service régulier de minibus et d'autobus fonctionne entre les grandes agglomérations du Cameroun.

Les déplacements à l'intérieur du pays s'effectueront également en avion et en train. Des aérodromes existent à Ngaoundéré, Bertoua, Bafoussam et Maroua.

Une ligne de chemin de fer, “le transcamerounais”, est longue de plus de 1 500 kms et traverse le pays d'ouest en est. Elle relie Douala à Ngaoundéré en passant par Yaoundé.
Dans les villages et centres urbains, des taxis de brousse assurent régulièrement le transport des voyageurs.
Péage routier : 500 FCFA par véhicule et par poste.

Electricité
220 Volts, prises norme européenne.

Téléphone
Indicatif international : 237 + les huit chiffres de numérotation locale (nouvelle numérotation en vigueur depuis juin 2007).

Restauration
Le touriste étranger trouvera au Cameroun une cuisine internationale dans les grands centres hôteliers et les restaurants des grandes villes.
Toutefois, la gastronomie camerounaise est particulièrement variée (poisson, gibier, fruits frais) et mérite d'être goûtée.
De nombreux restaurants sont à votre disposition dans l'ensemble du pays.

Heure local
Fuseau horaire : GMT + 1
En hiver, pas de décalage horaire par rapport à la France.
En été, une heure de moins que l'heure GMT.

Horaires de travail
De lundi à vendredi de 7h30 à 15h30.
Les services publics sont ouverts de 7h30 à 15h30 et les banques de 7h30 à 14h30.
Les commerces restent ouverts jusqu'à 18h, même le samedi.

Divers
Il faut emporter des vêtements légers en toile, en coton ou lin, des lunettes de soleil, un chapeau, des lainages pour le soir et éventuellement un imperméable.
Eviter les textiles synthétiques.
Dans les restaurants et les bars, le pourboire est accepté. 
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Nos circuits touristiques Inter.

Circuits réservés aux non résidents
Tourisme Affaire
Trésors et diversité culturelle
Chefferies et traditions
Pygmées et forêt équatoriales
Découverte du grand Nord
Sanctuaire culturel de KOMA
Découverte des hauteurs
Détente océaniques
Christianisme
Islamique

Nos circuits touristiques Nation.

Circuits réservés aux résidents
Week-end de détente
Congé annuel
Espace publicitaire
 
Espace publicitaire
 

Copyright © 2014.CAMEROUN TOURISMERéalisation : CELESTECOM